10 mois de prison ferme pour l’homme qui voulait, en 2016, faire sauter la centrale nucléaire de Cattenom au nom d’Al-Qaïda


Un habitant de Piblange (Moselle) a été condamné mardi 10 juillet par le tribunal correctionnel de Thionville à 10 mois de prison ferme pour avoir voulu, en 2016, faire sauter la centrale nucléaire de Cattenom au nom d’Al-Qaïda, rapporte mardi France Bleu Lorraine Nord.

Le 10 octobre 2016 à 23 heures, le Mosellan de 45 ans avait appelé à deux reprises le standard du site EDF pour annoncer une attaque terroriste. Il s’était présenté comme envoyé par Al-Qaïda et avait annoncé un attentat avant Noël. L’homme avait alors ajouté qu’une centaine d’hommes venus de Moselle, Meurthe-et-Moselle et Meuse étaient prêts à frapper le site EDF.

La direction avait alors porté plainte. Des mesures de sécurité très importantes avaient été prises. La France, à ce moment, venait d’être touchée par l’assassinat du père Jacques Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime).

Déjà condamné pour avoir tiré sur des voitures et un bus scolaire

A lire aussi





Source


L'article 10 mois de prison ferme pour l’homme qui voulait, en 2016, faire sauter la centrale nucléaire de Cattenom au nom d’Al-Qaïda est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source