pourquoi les frais de sécurité menacent les festivals


«Je ne comprends pas que Gérard Collomb qui a été un si bon maire pour la Culture soit un aussi désastreux ministre de l’Intérieur pour les Arts», lâchait mardi, l’ancien ministre Jack Lang au micro de nos confrères de France inter. Sa colère prend racine dans une circulaire. Le texte signé en mai dernier prévoit de facturer aux organisateurs de festivals, le déploiement des forces de l’ordre. «M. Collomb, fait payer aux festivals de France et de Navarre le remboursement de frais de sécurité de plus en plus hallucinants» «, estimait l’ancien ministre de la Culture.

En théorie, le texte fait la distinction entre les missions répondant au risque terroriste, non-facturables, et les missions propres à l’organisation d’un tel événement et donc susceptibles de faire l’objet d’une facturation. Dans la pratique, différencier les deux n’est pas toujours évident. La préfecture peut demander le remboursement de presque toutes les missions des forces de l’ordre aux organisateurs de festivals, selon l’évasive infographie, incluse dans la circulaire.



Source


L'article pourquoi les frais de sécurité menacent les festivals est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source