un renouvellement... pas avant 2032

un renouvellement... pas avant 2032


Ne peuvent faire acte de candidature les personnes ayant déjà exercé trois mandats consécutifs de députés." Pas plus de trois mandats à la suite, mais un peu plus loin : "Les mandats en cours (...) sont réputés être les premiers."" data-reactid="15">Dans le projet de loi présenté en conseil des ministres, la limitation du cumul des mandats dans le temps est bien prévue… "Ne peuvent faire acte de candidature les personnes ayant déjà exercé trois mandats consécutifs de députés." Pas plus de trois mandats à la suite, mais un peu plus loin : "Les mandats en cours (...) sont réputés être les premiers."

En clair, on commence à compter à partir du mandat actuel. Prenez Jean-Luc Reitzer, député LR du Haut-Rhin. Il a été élu pour la première fois en 1988. Puis en 1993, en 1997, 2002, 2007, 2012, et encore en 2017. Sept mandats consécutifs ! Avec ce projet de loi, il pourrait donc en faire encore deux, et être député jusqu’en 2032.

" data-reactid="17">Jean-Luc Reitzer, 66 ans, n’y voit rien à redire : "Lorsque vous donnez satisfaction, que vous avez encore la gniaque - comme on dit couramment - l’enthousiasme et que vous croyez aux idées qui sont les vôtres, il n’y a aucune raison que vous ne continuiez pas à exercer cette mission."

Des parlementaires qui ont déjà fait au moins trois mandats consécutifs et qui pourraient obtenir une rallonge, il y en a 117 : 71 députés et 46 sénateurs. C’est aussi le cas pour 253 maires de grandes villes comme Laurent Cathala, maire socialiste de Créteil (Val-de-Marne) qui en est à son (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi





Source
L'article un renouvellement... pas avant 2032 est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source