les propos d'Agnès Buzyn "sont scandaleux", estime l'agriculteur qui a fait condamner Monsanto

les propos d'Agnès Buzyn "sont scandaleux", estime l'agriculteur qui a fait condamner Monsanto


"La création d’un tel fond m’apparaît prématuré", a expliqué Agnès Buzyn, ministre de la Santé." data-reactid="22">Invité de franceinfo, mardi 15 mai, Paul François, agriculteur charentais intoxiqué par un herbicide de Monsanto, a sévèrement jugé les propos de la ministre de la Santé Agnès Buzyn concernant la création d'un fonds d'indemnisation pour les victimes des pesticides. Un tel fonds existe déjà dans l'association "Phyto-victimes", crée par Paul François en 2011. L'idée a été reprise et une proposition de loi a été votée au Sénat, mais le gouvernement n'y est pas favorable. "La création d’un tel fond m’apparaît prématuré", a expliqué Agnès Buzyn, ministre de la Santé.

franceinfo : Vous comprenez les arguments du gouvernement ?

Paul François : Non. Un ministre ne peut pas tenir de tels propos en 2018 parce que nous avons suffisamment d’éléments qui mettent en avant l’impact des pesticides sur la santé des professionnels. Depuis 2012 pour la maladie de Parkinson et depuis 2015 pour le lymphome non hodgkinien, le tableau des maladies professionnelles a bien spécifié que ces deux pathologies étaient bien liés à l’utilisation des produits phyto-sanitaires. Les agriculteurs, leurs employés, ceux qui travaillent dans les espaces publiques ont été impacté par ces produits. Ils ont besoin d’être pris en charge et d’avoir une réparation. Aujourd’hui, qu’un ministre tienne ces propos-là, c’est vouloir masquer la réalité. Le gouvernement veut continuer à protéger les industriels, à rendre invisible l’impact (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi





Source
L'article les propos d'Agnès Buzyn "sont scandaleux", estime l'agriculteur qui a fait condamner Monsanto est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source