à Gaza, des jeunes "qui n'ont rien à perdre" en première ligne de la contestation

à Gaza, des jeunes "qui n'ont rien à perdre" en première ligne de la contestation


Gaza, 107 Palestiniens ont été tués et plus de 3 000 personnes ont été blessées par balles, selon les autorités médicales palestiniennes, mardi 15 mai. Parmi les blessés, beaucoup sont de jeunes Gazaouis, en première ligne dans les manifestations, en dépit du risque encouru." data-reactid="22">Depuis le début de la "Grande Marche du retour" à Gaza, 107 Palestiniens ont été tués et plus de 3 000 personnes ont été blessées par balles, selon les autorités médicales palestiniennes, mardi 15 mai. Parmi les blessés, beaucoup sont de jeunes Gazaouis, en première ligne dans les manifestations, en dépit du risque encouru.

>>Histoires d'info. La question du retour des réfugiés palestiniens est née en 1948

, indique ce lycéen. Il a été blessé par balles lors de la première manifestation en avril et amputé de la jambe gauche quinze jours plus tard. Mohamed est privé de son avenir et des rêves sportifs de haut niveau, au nom de la cause nationale. Manifester, "c’est un des outils qu’on peut utiliser", confie l'adolescent." data-reactid="24">Mohamed Adjuri, 16 ans, vit au bout d'une ruelle du camp de réfugiés de Jabalia. Dans sa chambre, trois médailles sportives sont accrochées au mur. "La première médaille, je l’ai eue en course, la deuxième au saut et la troisième au lancer de poids", indique ce lycéen. Il a été blessé par balles lors de la première manifestation en avril et amputé de la jambe gauche quinze jours plus tard. Mohamed est privé de son avenir et des rêves sportifs de haut niveau, au nom de la cause nationale. Manifester, "c’est un des outils qu’on peut utiliser", confie l'adolescent.

J’y suis allé pacifiquement, mais ils ont tiré et j’ai été touché.

Mohamed Adjuri, Gazaoui de 16 ans

à franceinfo

Mohamed a les yeux tristes, mais il n'exprime pas de regrets. La "Grande Marche du retour" est perçue ici, par ces jeunes, comme le seul moyen pour se faire entendre de la communauté internationale. Comme beaucoup d’autres (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi





Source
L'article à Gaza, des jeunes "qui n'ont rien à perdre" en première ligne de la contestation est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source