Une fable sociale, cruelle, inquiétante, et cinglante

Une fable sociale, cruelle, inquiétante, et cinglante


LIVRE

« Ceux d’ici », de Jonathan Dee (Ed. Plon). 352 pages. 21,90 €.

RECOMMANDATION 

EXCELLENT

THEME

Une petite ville du Massachusetts : Howland, entre le 12 septembre 2001 (lendemain des attentats qui ont frappé New York et Washington) et 2008. C’est la destination de vacances pour de nombreux riches de New York. C’est aussi le décor de « Ceux d’ici », le nouveau roman de Jonathan Dee, l’un des plus intéressants romanciers nord-américains du moment. Une fable qu’on pourrait résumer ainsi : quand Mark Firth rencontre Philip Hadi. Le premier est un local, il est entrepreneur en bâtiment, a fait un placement hasardeux et connaît les pires difficultés pour boucler les fins de mois. Le second est un richissime gestionnaire de fonds d’investissement, il débarque à Howland, s’installe dans la maison voisine immédiate de celle de Mark. Très vite, il y a problème entre les deux. Pis : le second réussit à devenir maire de Howland, il modifie la petite ville pour la faire à son image. C’est peu de dire que les relations entre le maire et les « locaux » ne sont pas au beau fixe… 

POINTS FORTS

-Une fable sociale d’une cruauté qui pince là où ça fait (très) mal.

-Une maîtrise exceptionnelle de la tension qui ne cesse de monter au fil du récit entre les « locaux » et le nouveau venu. Dee va même jusqu’à installer un climat inquiétant- jusqu’où ira-t-il ?

-La grâce extrême du style de Jonathan Dee.

-En la personne de Jonathan Dee, un maître du décryptage de cette Amérique contemporaine à deux vitesses et des tourments de la « middle class ».

POINTS FAIBLES

Dans son souci de décryptage de la société américaine, l’auteur se laisse aller, avec certains personnages à la limite de la caricature et certaines situations, à la facilité.

EN DEUX MOTS

Un roman aussi inquiétant que cinglant. Une plongée magistrale dans cette (...)lire la suite sur Atlantico





Source
L'article Une fable sociale, cruelle, inquiétante, et cinglante est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source