L’histoire secrète d’un disque vinyle

L’histoire secrète d’un disque vinyle


À l’occasion du huitième Disquaire Day, qui se déroulera samedi dans toute la France, nous avons suivi la fabrication d’un disque vinyle dans la plus grande usine française, baptisée MPO.

C’est le Graal des passionnés de disques qui participeront samedi au Disquaire Day. La plus grande usine française de fabrication de vinyles, l’une des trois plus grandes au monde, est nichée dans la zone industrielle de Villaines-la-Juhel, petite commune de Mayenne à 300 km de Paris.

Au fronton de cette usine moderne, le sigle MPO, pour Moulage Plastique de l’Ouest. Cette entreprise familiale a été créée en 1957 par la famille De Proix. À l’âge d’or des 33 et 45 tours, dans les années 1970 et 1980, MPO possédait 61 presses et fabriquait jusqu’à 50 millions de disques par an.

En 2010, elle a touché le fond avec 3,7 millions de disques et a transféré ses équipes sur les CD et DVD, mais n’a jamais stoppé la fabrication du vinyle. Bien lui en a pris : MPO profite à plein de son regain. En 2017, l’entreprise a fabriqué 16 millions de disques. Visite et petits secrets par Alban Pingeot, le directeur de l’entreprise.

Un code-barres pour la confidentialité

Chez MPO, la vie d’un disque commence dans le bureau de Roseline, chargée de la réception des « masters ». « Les galettes où la musique a été enregistrée, décrypte-t-elle. J’en reçois une cinquantaine par jour, généralement en provenance du studio d’enregistrement. Le courrier ne porte pas le nom de l’artiste, juste un code-barres, pour assurer sa traçabilité et sa confidentialité. Et on traite de la même façon une star et un débutant. » Roseline grave à la main le centre de la galette avec le sigle MPO, que l’on retrouvera sur tous les disques.

Deuxième étape, la galvanoplastie. C’est-à-dire la reproduction des masters en matrices -moules- à partir desquelles seront fabriqués les disques. « Par le principe d’électrolyse, on grave deux matrices, face A et face B, explique Michel, qui gère le service. On transfère les sillons du master sur (...) Lire la suite sur LeParisien.fr

G3 cinq étoiles à la Seine Musicale
Des raretés de Bowie, un inédit de Presley... dans l’entrepôt secret du Disquaire Day
Mayte Garcia : «Prince ne s’est jamais remis de la mort de notre fils»
Ariana Grande de retour avec une première chanson depuis l’attentat de Manchester
Kendji Girac sort un nouveau single : «J’ai eu peur de saouler les gens»





Source
L'article L’histoire secrète d’un disque vinyle est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source