«Chien» : plombant

«Chien» : plombant


Samuel Benchetrit a transposé son propre roman à l’écran. Ça ne passe pas.

-

Jacques Blanchot (Vincent Macaigne) n'en veut à personne et encore moins au destin. Lorsque sa femme (Vanessa Paradis) lui reproche de lui avoir communiqué une «Blanchoïte» qui lui fait perdre ses cheveux et lui attaque la peau parce qu'elle ne le supporte plus, il s'efface. Son patron le licencie, il l'accepte. Lorsqu'un dresseur de chiens (Bouli Lanners) lui propose d'être son assistant et d'imiter l'animal lors de stages de dressage, jusqu'à le faire dormir dans une cage, Jacques s'exécute encore...

Samuel Benchetrit, qui adapte ici son propre roman, aborde avec une vraie pertinence les questions d'humiliation et de soumission. Mais il y a un hic: si, dans le roman, tout ceci se tient, à l'écran, en dépit d'un travail recherché d'image et de mise en scène, le résultat est extrêmement plombant.

La bande-annonce de «Chien»


Chien
Chien Teaser VF

Note de la rédaction : 1/5

« Chien », comédie dramatique de Samuel Benchetrit, avec Vincent Macaigne, Bouli Lanners, Vanessa Paradis...1h34

Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

«La Belle et la Belle» : pas convaincant
«Mala Junta» : austère
Cinéma : découvrez les séances les moins chères près de chez vous
«Razzia» : magnifique portrait choral de Casablanca
«Battleship Island» : dantesque





Source
L'article «Chien» : plombant est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source