à Sarcelles, le malaise croissant de la «petite Jérusalem»


«Quand j’étais petit il y avait des musulmans, des juifs, des chrétiens, des Noirs et des Blancs…. C’était juste des copains.» À Sarcelles (Val-d’Oise), cet immense tag s’affiche fièrement à deux pas de plusieurs édifices religieux, et à trois pas d’un collège dont la devanture s’orne d’un fringant: «Liberté, Égalité, Fraternité, Laïcité.» Pourtant, à dix minutes de marche d’ici, il y a deux jours, un enfant a été agressé à cause de sa religion.

Lundi soir, 18h30. Un jeune garçon de 8 ans sort de chez lui pour se rendre à un cours de soutien scolaire. Porteur de symboles juifs clairement identifiables – kippa et tsitsit – il parcourt quelques mètres avenue du 8-Mai-1945 avant de tomber sur deux jeunes garçons d’une quinzaine d’années. Ces derniers le font tomber à terre puis le rouent de coups de pied. Le parquet de Pontoise ouvre une enquête et retient le mobile antisémite.

La «petite Jérusalem»

La nouvelle se répand parmi la communauté juive de Sarcelles, l’une des plus importantes de France – entre 10.000 et 15.000 personnes selon les sources interrogées. Dans cette ville du Val-d’Oise, le rectangle composé des avenues du 8-Mai-1945 et Paul-Valéry, ainsi que des boulevards Albert-Camus et Édouard-Branly, est même surnommé la «petite Jérusalem».




Source link : https://fr.news.yahoo.com/agression-dun-enfant-juif-%C3%A0-sarcelles-malaise-croissant-185034946.html

Author :

Publish date : 31 January 2018 6:50 pm


L'article à Sarcelles, le malaise croissant de la «petite Jérusalem» est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source