le terrain de foot synthétique incendié


Le maire n’a pas tardé à déposer plainte. « On fait des efforts en termes d’investissement sur les infrastructures, et nous ne laisserons pas passer cet acte-là », indique Stéphane Raffalli, le maire (PS) de Ris-Orangis. Dans la nuit de mercredi à jeudi, un des deux terrains synthétiques du complexe Emile-Gagneux a été victime d’un incendie criminel. La clôture entourant l’aire de jeu a été détériorée. Et une substance inflammable a vraisemblablement été versée sur les lignes symbolisant le rond central. Celles-ci ont ensuite brûlé.

Un arrêté municipal de fermeture interdit tous les matchs sur le terrain sinistré ce week-end. Il n’est de toute façon plus homologué ainsi. Heureusement, il en reste un terrain synthétique et un autre en herbe naturelle, mais qui est vite impraticable l’hiver. « L’équipement n’est pas détruit. Seule une partie a été touchée et nous allons voir pour effectuer des travaux au plus vite. Mais il y a une intention de nuire », reprend l’édile de la commune.

Il existait également un terrain stabilisé (en sable) jusque-là. Mais il est aussi en chantier. « Des travaux d’assainissement sont prévus pour 18 mois, avant de créer un bassin de rétention d’eau et de mettre un troisième terrain synthétique ensuite », promet le maire, qui aura ainsi entièrement rénové son complexe vieillissant.

Deux synthétiques, dont celui incendié, ont déjà été livrés voici tout juste quatre mois. Pour un coût unitaire de 800 000 €. Ils permettent à près d’un millier de licenciés de l’US Ris-Orangis de disputer des matchs et de s’y entraîner. Deux clubs cohabitent au sein de cette association omnisports : la section football et celle des Portugais de Ris. En tout, ce sont près de 25 équipes qui foulent ces terrains habituellement.

« Ça va être un (…)



Source link : https://fr.news.yahoo.com/ris-orangis-terrain-foot-synth%C3%A9tique-incendi%C3%A9-205206631.html

Author :

Publish date : 12 January 2018 8:52 pm


L'article le terrain de foot synthétique incendié est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source