face au favori Wauquiez, la difficile chasse aux parrainages


Rien ne vaut les grands déjeuners de famille (politique) pour mesurer sa popularité. Serviette sous le bras, le député du Pas-de-Calais Daniel Fasquelle slalome entre les tables de la salle des mariages de la mairie de Troyes, où se tient le déjeuner des journées parlementaires LR. Il extrait de son sac des formulaires de parrainages et les tend à des élus amis prêts à le soutenir. Il lui faudra récolter 13 soutiens de parlementaires et 2 000 soutiens de militants pour espérer disputer à Laurent Wauquiez la tête des Républicains. Pour le moment, impossible de savoir combien de formulaires complets il a collectés : « Cette étape est un cap difficile, d’autant plus que les militants doivent accompagner leur soutien d’une photocopie de leur carte d’identité », souffle-t-il.

L’ancien maire du Touquet n’est pas le seul à profiter de ces journées parlementaires pour battre campagne. Julien Aubert, député du Vaucluse, lui aussi candidat à la présidence des Républicains – souvent situé à la droite de Laurent Wauquiez –, entretient moins de suspense sur l’épineuse question des parrainages : « J’avais 10 promesses jusqu’à hier, mais depuis ce matin, je n’en ai plus que 9. Un parlementaire de la grande région de Laurent Wauquiez s’est finalement désisté », s’agace-t-il, voyant dans ce retrait l’œuvre du président de région Auvergne-Rhône-Alpes. Pour cet élu du Vaucluse de 39 ans, le seul à pouvoir incarner l’opposition à la majorité se doit d’être député et non président de région, « car c’est bien au Parlement que s’incarne le combat contre Emmanuel Macron ».

Le sujet ne passionne décidément pas les élus LR tant l’affaire semble entendue. Sans surprise, (…)



Source link : https://fr.news.yahoo.com/lr-face-au-favori-wauquiez-difficile-chasse-parrainages-062500099.html

Author :

Publish date : 22 September 2017 6:25 am


L'article face au favori Wauquiez, la difficile chasse aux parrainages est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source