Que faire contre les remontées acides dans l’estomac ?


Une remontée de liquide acide dans l’œsophage, parfois jusque dans la bouche, en l’absence de nausées. Pas de doute, il s’agit de reflux gastro-œsophagien (RGO). Cet événement désagréable est le plus souvent anodin, généralement lié à un repas trop copieux. Mais, chez certains, ces reflux sont persistants, fréquents et douloureux. Le RGO devient alors pathologique et nécessite une consultation pour traiter et écarter toute complication.

Ces remontées acides sont dues à une défaillance des mécanismes physiologiques anti-reflux, avec une ouverture intempestive du sphincter inférieur de l’œsophage, en particulier en cas de surpression dans l’abdomen (due à l’obésité ou encore à une grossesse). Il peut également s’agir de défauts anatomiques comme une hernie hiatale (la partie haute de l’estomac «glisse» dans le thorax). Il existe d’autres facteurs favorisants ; certains médicaments (progestérone, dérivés nitrés, inhibiteurs calciques…) ou encore la consommation d’alcool ou de tabac.

La principale prévention repose sur des règles hygiénodiététiques: éviter les repas trop copieux et gras, l’abus d’alcool, de café et de boissons gazeuses.

Pour dormir, la position inclinée, en installant par exemple des cales sous les pieds de la tête de lit, est aussi une solution simple mais efficace. Si ces méthodes ne suffisent pas, des médicaments antiacides sous forme de gel, sirop ou poudre permettent de limiter la gêne. Pris au moment des brûlures, ils «tamponnent» l’acidité du liquide gastrique. Des alginates (à prendre en fin de repas) permettent par ailleurs, en cas de remontée, de protéger la muqueuse qui tapisse l’œsophage. Ces produits sont vendus sans ordonnance et à prendre au coup par coup en cas de reflux.



Source link : https://fr.news.yahoo.com/faire-contre-remont%C3%A9es-acides-l-estomac-040003096.html

Author :

Publish date : 17 September 2017 4:00 am


L'article Que faire contre les remontées acides dans l’estomac ? est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source