Les Jeux olympiques sont une catastrophe pour Paris


C’est donc à Paris que se dérouleront les Jeux olympiques de 2024, et cela fait naturellement l’unanimité des mondes politique et médiatique, comme tout ce qui est suspect. Chacun manifeste un éclatant bonheur qui ressemble aux campagnes de propagande des régimes totalitaires. Qu’est-ce qui devrait, au juste, nous réjouir ? Les interminables travaux occasionnés par cet événement ? Leur coût abyssal ? L’infernal matraquage médiatique auquel nous aurons droit avant, pendant et après, pendant des mois, 24 heures sur 24 ?

On apprend, aujourd’hui 15 septembre 2017, qu’un grand concert est organisé pour célébrer la bonne nouvelle, avec, pour donner le ton, Nolwenn Leroy, Patrick Fiori et autres grands noms de la musique ou des arts plastiques comme Orlinski, l’auteur de ces horribles sculptures d’animaux aux couleurs criardes que l’on subit absolument partout depuis quelques années. Nous sommes prévenus : cela ne fait que commencer.

Les Parisiens et leurs voisins d’Île-de-France devaient déjà composer avec une municipalité autoritaire, gauchiste jusqu’à la caricature et mauvaise gestionnaire de surcroît, les comptes de la capitale n’ayant jamais été aussi dégradés. Ils devaient déjà faire avec : faire avec des rues, des avenues, des quartiers entiers bloqués au moindre prétexte (marathon, pride, cérémonie, concert). Faire avec des impôts toujours en hausse. Faire avec une industrie de l’amende de stationnement, de la fourrière, de la surveillance et de la punition des automobilistes. Faire avec des embouteillages monstrueux, créés par les pouvoirs publics au prétexte d’inciter à ne plus utiliser de voiture, alors même que les transports en commun sont déjà saturés. Faire avec des (…)



Source link : https://fr.news.yahoo.com/consigny-jeux-olympiques-catastrophe-paris-071100479.html

Author :

Publish date : 17 September 2017 7:11 am


L'article Les Jeux olympiques sont une catastrophe pour Paris est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source