Pollution : omerta à la RATP


Ce dossier envenime régulièrement les relations entre syndicats et direction à la RATP. En cause, l’émission de particules fines, et parfois très fines, engendrée par la circulation des rames. L’une des sources principales de cette pollution insidieuse ne fait jamais parler d’elle : il s’agit des poussières de freins. En frottant contre les roues, les plaquettes rejettent dans l’air des particules de métaux lourds divers, mais tous toxiques : baryum, cuivre, cadmium, nickel, chrome, manganèse, plomb, zinc… Le phénomène existe aussi pour le transport routier, mais ses conséquences se trouvent multipliées quand il se déroule dans un univers confiné, comme les souterrains du métro et du RER.

Chacun fait comme s’il fallait attendre les résultats d’une étude menée par l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail) pour en savoir plus. Pourtant, une campagne de mesures réalisée par la RATP elle-même, en partenariat avec Airparif, en septembre 2010 donne des informations stupéfiantes qui n’ont jamais fait l’objet de la moindre communication auprès du public. Sur le quai du RER A, à la station Auber, les émissions, aux heures de pointe, sont près de quinze fois supérieures au plafond journalier fixé par l’Organisation (…)



Source link : https://fr.news.yahoo.com/coignard-pollution-omerta-%C3%A0-ratp-044800585.html

Author :

Publish date : 15 September 2017 4:48 am


L'article Pollution : omerta à la RATP est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source