Macron célèbre les JO 2024 avec Sarkozy et Hollande


La salle des fêtes de l’Élysée a connu cérémonie plus protocolaire. L’espace d’une soirée, elle s’est transformée en enceinte sportive, parcourue d’applaudissements nourris et de quelques chants qui retentissent d’ordinaire plutôt dans les stades. Emmanuel Macron y recevait les membres de la délégation parisienne de retour de Lima après y avoir obtenu l’organisation des Jeux olympiques en 2024.

Il accueillait aussi ses deux prédécesseurs, Nicolas Sarkozy et François Hollande, conviés pour leur rôle dans l’avancée du projet, au milieu de 400  invités. «Je suis celui qui a conduit jusqu’à l’en-but un ballon qui y était presque déjà , a d’ailleurs reconnu Emmanuel Macron avant de saluer les deux anciens présidents de la République. Cette victoire est une cordée à travers le temps et doit beaucoup à celles et ceux qui l’ont forgée.» François Hollande d’abord qui «le premier, a marqué cette volonté de saisir cette occasion», Nicolas Sarkozy ensuite qui «a agi pour aider la position de la France». Mais c’est surtout à l’évocation de la maire de Paris, Anne Hidalgo, qu’ont retenti les applaudissements les plus nourris.

À l’inverse de François Hollande qui s’appuyait sur les manifestations sportives pour abuser des métaphores politiques, Emmanuel Macron est resté relativement sobre. Tout juste a-t-il souligné que, s’agissant de l’obtention des Jeux, «beaucoup en doutaient, beaucoup étaient sceptiques». Et pour ceux qui n’auraient pas compris que le chef de l’État parlait aussi en filigrane des interrogations sur ses capacités à réussir son quinquennat, il ajoutait un peu plus tard à propos de l’esprit olympique: «Là où beaucoup pensaient que c’était impossible, on le fait.»

«La France plus forte»



Source link : https://fr.news.yahoo.com/macron-c%C3%A9l%C3%A8bre-jo-2024-sarkozy-hollande-175040421.html

Author :

Publish date : 15 September 2017 5:50 pm


L'article Macron célèbre les JO 2024 avec Sarkozy et Hollande est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source