la majoration qui fait mal aux mineures


« Cette décision va à l’encontre des droits des personnes à disposer de leurs corps et s’inscrit en totale contradiction avec les maigres efforts des autorités de santé pour lutter contre les infections sexuellement transmissibles et les grossesses non prévues », tonne Gyn&Co, dans un communiqué.  

Ce mercredi, les membres de ce collectif de soignants sont remontés. En cause, la publication au Journal officiel d’un tarif spécifique pour les premières consultations de contraception et de prévention des MST, considérées comme « complexes » par l’assurance-maladie et les syndicats médicaux, à l’origine du décret. Cette consultation pourra être réalisée par un généraliste, un gynécologue, un obstétricien ou un pédiatre. 

Qualifiée de « fort enjeu de santé publique », cette consultation longue, réservée aux filles de 15 à 18 ans, a pour objectif de répondre aux besoins de celles qui n’ont pas de planning familial à proximité de leur domicile. Cependant, son prix inquiète: soumise au tarif opposable, la consultation sera facturée 45 euros à partir du 1er novembre -contre 25 euros pour une consultation classique. Et ce, sans modifier le mode de remboursement des consultations, prises en charge au même titre que les autres, à hauteur de 70% par l’assurance-maladie. 

En milieu rural, peu d’autres options

« Cette majoration va avoir un impact indirect », explique Alexandre Faure-Maury, infirmier en poste dans une cité scolaire. « Les jeunes filles s’adressent à nous lorsqu’elles ont des questions et nous les réorientons ensuite vers les plannings familiaux si elles veulent une contraception. » Problème: ces établissements se concentrent en grande partie dans les villes. En milieu rural, il ne reste donc que le médecin de famille pour se faire prescrire une contraception.  

C’est à ce moment qu’intervient cette consultati…Lire la suite sur L’Express.fr

La pilule a-t-elle une influence sur la libido?

Contraception et IST: l’autocollant pour pénis, une arnaque assumée et dangereuse

Les implants de stérilisation Essure suspendus pour 3 mois dans l’UE

Implants contraceptifs Essure: des patientes lancent une action de groupe



Source link : https://fr.news.yahoo.com/consultation-contraception-%C3%A0-46-euros-050000305.html

Author :

Publish date : 15 September 2017 5:00 am


L'article la majoration qui fait mal aux mineures est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source