La justice ouvre une enquête, confiée au tribunal de Marseille


La polémique autour du Levothyrox prend une tournure judiciaire.

La justice a décidé ce vendredi d’ouvrir une enquête, après les multiples plaintes de malades de la thyroïde dénonçant les effets secondaires de la nouvelle formule du médicament.

L’enquête a été confiée au tribunal de

Marseille, a précisé le parquet. Le siège français du laboratoire allemand Merck, qui produit ce médicament vendu à plus de trois millions de patients français, se trouve à Lyon, dans la zone de compétence du pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Marseille.

Une plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui » et « tromperie »

« Il faut que la vérité éclate, et que toutes les responsabilités pénales puissent être envisagées, et seule une enquête judiciaire le permettra », s’est félicité Me David-Olivier Kaminski, un avocat qui a déjà déposé 12 plaintes au nom d’utilisatrices de Levothyrox, et en prépare plusieurs dizaines d’autres.

L’avocat a porté plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui » et « tromperie », demandant à la justice de se pencher sur la responsabilité de l’ancienne ministre socialiste de la Santé, Marisol Touraine, de l’Agence nationale de sécurité du médicament, et du laboratoire.

>> A lire aussi : Une femme dépose plainte pour «mise en danger de la vie d’autrui»Plus de 270.000 personnes ont signé une pétition dénonçant les effets secondaires liés au changement de formule de ce médicament. Ils ont également réclamé que le laboratoire Merck revienne à l’ancienne formule. La ministre de la Santé Agnès Buzyn et le laboratoire allemand Merck ont assuré vendredi que

l’ancienne version du médicament serait à nouveau disponible d’ici « 15 jours ».



Source link : https://fr.news.yahoo.com/levothyrox-justice-ouvre-enqu%C3%AAte-confi%C3%A9e-163831630.html

Author :

Publish date : 15 September 2017 5:56 pm


L'article La justice ouvre une enquête, confiée au tribunal de Marseille est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source