Avancée de tous les programmes cliniques et signature de nouveaux accords de collaboration


STRASBOURG, France

Regulatory News:

  • Sept essais cliniques actifs :
    • Premiers patients traités dans quatre études de combinaison avec TG4010 (cancer du poumon) et Pexa-Vec (cancer du foie et autres tumeurs solides)
  • Signature de deux nouveaux accords de collaboration :
    • Avec Bristol-Myers Squibb, pour un essai en combinaison de TG4010 (1ère ligne de traitement du cancer du poumon)
    • Avec Servier, pour une collaboration de recherche portant sur l’amélioration des processus de fabrication de cellules CAR-T allogéniques
  • Trésorerie disponible au 30 juin 2017 : 43,9 millions d’euros, confirmant la visibilité financière jusqu’à fin 2018

Transgene (Paris:TNG), société de biotechnologie qui conçoit et développe des produits d’immunothérapie reposant sur des vecteurs viraux, publie ses résultats financiers au 30 juin 2017 et passe en revue l’avancement de son portefeuille de produits depuis le début de l’année.

« Transgene poursuit le déploiement de sa stratégie. Nous sommes en ligne avec nos objectifs, aussi bien en clinique, avec sept essais actifs à ce jour, qu’en recherche, avec notre programme de recherche innovant. » data-reactid= »29″>Philippe Archinard, Président-Directeur Général de Transgene, explique : « Transgene poursuit le déploiement de sa stratégie. Nous sommes en ligne avec nos objectifs, aussi bien en clinique, avec sept essais actifs à ce jour, qu’en recherche, avec notre programme de recherche innovant.

Nous avons initié quatre essais cliniques en combinaison avec des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire (ICIs) visant à confirmer le potentiel de TG4010 et Pexa-Vec, notamment dans les cancers du poumon et du foie, qui représentent d’importants besoins médicaux. » data-reactid= »30″>Nous avons initié quatre essais cliniques en combinaison avec des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire (ICIs) visant à confirmer le potentiel de TG4010 et Pexa-Vec, notamment dans les cancers du poumon et du foie, qui représentent d’importants besoins médicaux.

Nous avons signé deux collaborations, avec Bristol-Myers Squibb (BMS) pour TG4010 en 1ère ligne de traitement du cancer du poumon, et avec Servier pour la conception d’un procédé optimisé de fabrication des cellules CAR-T allogéniques grâce à notre technologie de vectorisation virale. Ces accords s’ajoutent à la collaboration existante avec BMS pour TG4010 en 2ème ligne de traitement du cancer du poumon et à celle signée avec Merck KGaA/Pfizer pour TG4001 dans les cancers de la tête et du cou. Ces collaborations sont autant de validations du potentiel de nos approches d’immunothérapie. » data-reactid= »31″>Nous avons signé deux collaborations, avec Bristol-Myers Squibb (BMS) pour TG4010 en 1ère ligne de traitement du cancer du poumon, et avec Servier pour la conception d’un procédé optimisé de fabrication des cellules CAR-T allogéniques grâce à notre technologie de vectorisation virale. Ces accords s’ajoutent à la collaboration existante avec BMS pour TG4010 en 2ème ligne de traitement du cancer du poumon et à celle signée avec Merck KGaA/Pfizer pour TG4001 dans les cancers de la tête et du cou. Ces collaborations sont autant de validations du potentiel de nos approches d’immunothérapie.

Notre position de trésorerie nous permet de couvrir l’avancement de nos programmes jusqu’à fin 2018. Nous mobilisons toute notre énergie à faire avancer nos nombreux essais cliniques et à saisir les opportunités de développement pour Transgene. » » data-reactid= »32″>Notre position de trésorerie nous permet de couvrir l’avancement de nos programmes jusqu’à fin 2018. Nous mobilisons toute notre énergie à faire avancer nos nombreux essais cliniques et à saisir les opportunités de développement pour Transgene. »

Revue du portefeuille de produits » data-reactid= »33″>Revue du portefeuille de produits

1. Vaccins thérapeutiques » data-reactid= »34″>1. Vaccins thérapeutiques

TG4010 : essais en combinaison avec l’ICI nivolumab ; collaborations avec Bristol-Myers Squibb » data-reactid= »35″>TG4010 : essais en combinaison avec l’ICI nivolumab ; collaborations avec Bristol-Myers Squibb

TG4010 est un vaccin thérapeutique développé dans le cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) non épidermoïde au stade avancé. Le mécanisme d’action de TG4010, son excellent profil de sécurité et les données cliniques déjà obtenues en font aussi un candidat de choix pour les combinaisons avec d’autres thérapies. » data-reactid= »36″>TG4010 est un vaccin thérapeutique développé dans le cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) non épidermoïde au stade avancé. Le mécanisme d’action de TG4010, son excellent profil de sécurité et les données cliniques déjà obtenues en font aussi un candidat de choix pour les combinaisons avec d’autres thérapies.

Les essais cliniques ont pour objectif de démontrer les synergies de la combinaison d’un vaccin thérapeutique et d’un ICI. Les résultats attendus sont notamment l’amélioration du taux, de la qualité et de la durée de la réponse aux traitements standards actuels ou futurs.

TG4010
+ Opdivo® (ICI)
(nivolumab)
+ chimiothérapie
Phase 2

 

 

Cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) – 1 ère ligne

 

  • Signature en avril 2017 d’un accord de collaboration clinique avec Bristol-Myers Squibb, qui met à disposition son ICI, Opdivo® (nivolumab)
  • Préparation de l’essai associant TG4010, nivolumab et la chimiothérapie chez des patients dont les tumeurs expriment PD-L1 à des niveaux faibles ou indétectables
  • Obtention de l’IND auprès de la FDA permettant de lancer l’essai aux États-Unis
  • Traitement du premier patient attendu fin 2017

TG4010

+ Opdivo® (ICI)
(nivolumab)

Phase 2

Cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) – 2 ème ligne

 

  • Essai associant TG4010 et nivolumab, mis à disposition par Bristol-Myers Squibb dans le cadre d’un accord collaboratif avec le UC Davis Medical Center (États-Unis) – Investigateur Principal : Dr. Karen Kelly
  • Premier patient traité en mars 2017 ; ouverture des 4 sites de l’essai
  • Premiers résultats attendus début 2018

TG4001 : étude en combinaison avec l’ICI avelumab, accord de collaboration avec Merck KGaA et Pfizer » data-reactid= »40″>TG4001 : étude en combinaison avec l’ICI avelumab, accord de collaboration avec Merck KGaA et Pfizer

TG4001 est un vaccin thérapeutique qui a déjà été administré à plus de 300 personnes dans des essais cliniques précédents. . Ce produit a montré une bonne tolérance, une élimination significative du virus HPV et des résultats d’efficacité prometteurs. Grâce à son mécanisme d’action et à son excellent profil de sécurité, TG4001 peut être associé à d’autres thérapies. » data-reactid= »41″>TG4001 est un vaccin thérapeutique qui a déjà été administré à plus de 300 personnes dans des essais cliniques précédents. . Ce produit a montré une bonne tolérance, une élimination significative du virus HPV et des résultats d’efficacité prometteurs. Grâce à son mécanisme d’action et à son excellent profil de sécurité, TG4001 peut être associé à d’autres thérapies.

TG4001

+ Bavencio® (ICI)

(avelumab)
Phase 1/2

 

Cancers de la tête et du cou positifs au virus HPV – 2 ème ligne

 

  • Accord de collaboration clinique avec Merck KGaA et Pfizer, mise à disposition d’avelumab
  • Investigateur principal : Pr. Christophe Le Tourneau (Institut Curie) ; essai multicentrique
  • Traitement du premier patient attendu très prochainement

TG1050 : Résultats attendus au S2 2017 » data-reactid= »44″>TG1050 : Résultats attendus au S2 2017

TG1050 est un vaccin thérapeutique pour le traitement de l’hépatite B chronique. Transgene a initié, fin 2015, une étude clinique destinée à évaluer la sécurité et la tolérance de TG1050 chez des patients atteints d’infection à VHB chronique, en cours de traitement antiviral standard. La technologie de TG1050 fait aussi l’objet d’un développement en Chine, via la joint-venture de Transgene avec Tasly Biopharmaceutical Technology. » data-reactid= »45″>TG1050 est un vaccin thérapeutique pour le traitement de l’hépatite B chronique. Transgene a initié, fin 2015, une étude clinique destinée à évaluer la sécurité et la tolérance de TG1050 chez des patients atteints d’infection à VHB chronique, en cours de traitement antiviral standard. La technologie de TG1050 fait aussi l’objet d’un développement en Chine, via la joint-venture de Transgene avec Tasly Biopharmaceutical Technology.

TG1050

+ traitement
antiviral

de référence
Phase 1/1b

 

 

Hépatite B chronique

 

  • Présentation à l’AASLD (octobre 2017) de la première partie des résultats
  • Délivrance de plusieurs brevets étendant la protection jusqu’en 2032

2. Virus oncolytiques » data-reactid= »48″>2. Virus oncolytiques

Pexa-Vec : essai de Phase 3 en cours, lancement des essais de Phase 2 en combinaison » data-reactid= »49″>Pexa-Vec : essai de Phase 3 en cours, lancement des essais de Phase 2 en combinaison

Pexa-Vec est un virus oncolytique conçu pour cibler et détruire directement et sélectivement les cellules cancéreuses par la réplication intracellulaire du virus (oncolyse) et la stimulation de la réponse immunitaire antitumorale. Son mécanisme d’action et son profil de sécurité en font un candidat de choix pour les combinaisons. » data-reactid= »50″>Pexa-Vec est un virus oncolytique conçu pour cibler et détruire directement et sélectivement les cellules cancéreuses par la réplication intracellulaire du virus (oncolyse) et la stimulation de la réponse immunitaire antitumorale. Son mécanisme d’action et son profil de sécurité en font un candidat de choix pour les combinaisons.

Pexa-Vec

+ sorafenib

(PHOCUS)

Phase 3

 

Cancer du foie avancé (carcinome hépatocellulaire) – 1 ère ligne

 

  • Essai clinique piloté par SillaJen, Inc. partenaire de Transgene
  • Poursuite du recrutement. Traitement du 1er patient en Europe en avril 2017
  • Autorisation de lancer l’essai en Chine (juillet 2017)
  • Premières données attendues en 2019

Pexa-Vec

+ Opdivo® (ICI)
(nivolumab)

Phase 2

Cancer du foie avancé (carcinome hépatocellulaire) – 1 ère ligne

 

  • Investigateur principal : Pr Olivier Rosmorduc (Pitié Salpêtrière)
  • Traitement du 1er patient en juillet 2017 ; plusieurs sites actifs
  • Premiers résultats attendus en 2018

Pexa-Vec
+ cyclophosphamide
métronomique

Phase 1/2

Cancer du sein HER2 négatif et sarcome des tissus mous (METROmaJX)

 

  • Investigateur principal : Pr Antoine Italiano (Institut Bergonié) ; sponsor : INCa
  • Résultats positifs de la partie Phase 1, présentés à l’ESMO 2017 (sept. 2017)
  • Traitement du 1
  • er patient de la partie Phase 2a (avril 2017)

Pexa-Vec

+ Yervoy® (ICI)

(ipilimumab)

Phase 1

Tumeurs solides (ISI-JX)

 

  • Investigateur principal : Dr Aurélien Marabelle (Centre Léon Bérard)
  • Traitement du 1er patient en février 2017
  • Premiers résultats attendus à partir de fin 2017

TG6002 : préparation du premier essai chez l’Homme » data-reactid= »53″>TG6002 : préparation du premier essai chez l’Homme

Nouvelle génération d’immunothérapie oncolytique, TG6002 a été conçu pour induire la destruction des cellules cancéreuses (oncolyse) et pour exprimer le gène FCU1 dans les cellules tumorales qu’il a infectées. L’expression de ce gène permet de produire, dans la tumeur, du 5-FU, une chimiothérapie couramment utilisée. TG6002 a le potentiel d’être utilisé en combinaison avec les traitements conventionnels ou bien seul dans le cadre de cancers résistants. » data-reactid= »54″>Nouvelle génération d’immunothérapie oncolytique, TG6002 a été conçu pour induire la destruction des cellules cancéreuses (oncolyse) et pour exprimer le gène FCU1 dans les cellules tumorales qu’il a infectées. L’expression de ce gène permet de produire, dans la tumeur, du 5-FU, une chimiothérapie couramment utilisée. TG6002 a le potentiel d’être utilisé en combinaison avec les traitements conventionnels ou bien seul dans le cadre de cancers résistants.

TG6002

Phase 1

 

Glioblastome

 

  • Investigateur principal : Pr Jean-Yves Delattre (AP-HP) , soutien de l’INCa
  • Traitement du premier patient attendu dans les prochaines semaines

3. Recherche et portefeuille préclinique » data-reactid= »61″>3. Recherche et portefeuille préclinique

Les activités de recherche ont été marquées par :

  • La signature d’un accord de collaboration avec Servier en juin 2017 ayant pour but de concevoir un procédé original de préparation des cellules CAR-T allogéniques avec un meilleur rendement et un nombre réduit d’étapes. Cette collaboration met en évidence l’expertise de Transgene en matière de vectorisation virale ;
  • La présentation à l’AACR (American Association for Cancer Research) en avril 2017, puis la publication en juillet 2017 dans Cancer Research de données précliniques soutenant le développement clinique de TG6002 ;
  • Le dépôt de plusieurs demandes de brevets assurant la protection de technologies innovantes développées par Transgene portant sur de nouveaux produits (vaccins thérapeutiques et virus oncolytiques).
  • La journée R&D du 22 juin 2017. Transgene a notamment présenté de nouvelles générations d’immunothérapies reposant sur des virus oncolytiques multifonctionnels (armés) afin d’améliorer le traitement des cancers.

Principaux éléments financiers » data-reactid= »68″>Principaux éléments financiers

Le Conseil d’administration de Transgene, présidé par Philippe Archinard, s’est réuni le 12 septembre 2017 et a procédé à l’examen des comptes au 30 juin 2017 publiés ce jour. Les comptes ont fait l’objet d’un examen limité des Commissaires aux Comptes. Le rapport financier semestriel complet est disponible sur le site internet de Transgene, https://www.transgene.fr/.

Principaux éléments du compte de résultat » data-reactid= »70″>Principaux éléments du compte de résultat

(en milliers d’euros)

  30/06/2017

  30/06/2016

Produits opérationnels

  3 898

  5 339

Dépenses de recherche et développement   (16 855)   (12 504)
Frais généraux (3 066) (3 406)
Autres charges   (107)   (128)
Charges opérationnelles

  (20 028)

  (16 038)

Résultat opérationnel

  (16 130)

  (10 699)

Résultat net

  (18 346)

  (11 639)

Résultat net sur activités abandonnées

 

  (514)

Résultat net global

  (18 346)

  (12 153)

produits opérationnels se sont élevés à 3,9 millions d’euros au 30 juin 2017 contre 5,3 millions d’euros un an plus tôt. Hors prise en compte d’un revenu exceptionnel de 1,3 million d’euros versé en 2016 par Sanofi Chimie, ces revenus sont stables par rapport aux six premiers mois de 2016. » data-reactid= »73″>Les produits opérationnels se sont élevés à 3,9 millions d’euros au 30 juin 2017 contre 5,3 millions d’euros un an plus tôt. Hors prise en compte d’un revenu exceptionnel de 1,3 million d’euros versé en 2016 par Sanofi Chimie, ces revenus sont stables par rapport aux six premiers mois de 2016.

  • Au cours du premier semestre 2017, les revenus des accords de collaboration et de licence se sont établis à 0,5 million d’euros contre 1,9 million d’euros sur la même période de 2016, comprenant 1,3 million d’euros de Sanofi Chimie. Dans le cadre du contrat de collaboration conclu avec Servier fin juin 2017, la Société a enregistré un paiement à la signature de 1,0 million d’euros, qui a été étalé linéairement en revenus sur la durée initiale du contrat, soit 3 ans.
  • Les financements publics de dépenses de recherche s’établissent à 3,0 millions d’euros pour les six premiers mois de 2017, comme sur la même période en 2016. Ils incluent principalement le crédit d’impôt recherche pour un montant de 3,0 millions d’euros au 30 juin 2017 contre 2,9 millions d’euros au 30 juin 2016.

dépenses de recherche et développement (R&D) ont représenté 16,9 millions d’euros au premier semestre 2017, contre 12,5 millions d’euros sur la même période en 2016. Cette hausse s’explique essentiellement par le paiement d’une prime d’étape de 3,8 millions d’euros (4 millions de dollars) à SillaJen, Inc. au titre du premier patient de Phase 3 en Europe avec Pexa-Vec (étude Phocus). Les dépenses externes pour les essais cliniques sont également en augmentation de 0,4 million d’euros du fait de l’avancement du plan de développement des produits TG4010, Pexa-Vec et TG1050.
Les frais généraux sont en diminution à 3,1 millions d’euros au premier semestre 2017, contre 3,4 millions d’euros sur la même période en 2016. » data-reactid= »77″>Les dépenses de recherche et développement (R&D) ont représenté 16,9 millions d’euros au premier semestre 2017, contre 12,5 millions d’euros sur la même période en 2016. Cette hausse s’explique essentiellement par le paiement d’une prime d’étape de 3,8 millions d’euros (4 millions de dollars) à SillaJen, Inc. au titre du premier patient de Phase 3 en Europe avec Pexa-Vec (étude Phocus). Les dépenses externes pour les essais cliniques sont également en augmentation de 0,4 million d’euros du fait de l’avancement du plan de développement des produits TG4010, Pexa-Vec et TG1050.
Les frais généraux sont en diminution à 3,1 millions d’euros au premier semestre 2017, contre 3,4 millions d’euros sur la même période en 2016.

perte nette globale s’élève à 18,4 millions d’euros au premier semestre 2017, contre 12,2 millions d’euros sur la même période de 2016. » data-reactid= »78″>En conséquence, la perte nette globale s’élève à 18,4 millions d’euros au premier semestre 2017, contre 12,2 millions d’euros sur la même période de 2016.

trésorerie et les équivalents de trésorerie, les actifs financiers disponibles à la vente et les autres actifs financiers courants s’élevaient à 43,9 millions d’euros au 30 juin 2017, contre 56,2 millions d’euros au 31 décembre 2016. » data-reactid= »79″>La trésorerie et les équivalents de trésorerie, les actifs financiers disponibles à la vente et les autres actifs financiers courants s’élevaient à 43,9 millions d’euros au 30 juin 2017, contre 56,2 millions d’euros au 31 décembre 2016.

La consommation de trésorerie est de 12,3 millions d’euros au cours du premier semestre 2017, contre 8,2 millions d’euros un an plus tôt. La hausse de la consommation de trésorerie s’explique principalement par le paiement au premier semestre de 2017 de la prime d’étape à SillaJen, Inc.

La Société confirme sa prévision de consommation de trésorerie de l’ordre de 30 millions d’euros sur l’année 2017. Elle tient compte notamment de l’augmentation des dépenses cliniques liée à l’accélération du plan de développement clinique et du paiement d’étape versé à SillaJen, Inc. » data-reactid= »81″>La Société confirme sa prévision de consommation de trésorerie de l’ordre de 30 millions d’euros sur l’année 2017. Elle tient compte notamment de l’augmentation des dépenses cliniques liée à l’accélération du plan de développement clinique et du paiement d’étape versé à SillaJen, Inc.

« Nos résultats du premier semestre de 2017 sont conformes à nos prévisions et nous permettent de confirmer à nouveau notre horizon de trésorerie jusqu’à fin 2018 » commente Jean-Philippe Del, Directeur Financier de Transgene. » data-reactid= »82″>« Nos résultats du premier semestre de 2017 sont conformes à nos prévisions et nous permettent de confirmer à nouveau notre horizon de trésorerie jusqu’à fin 2018 » commente Jean-Philippe Del, Directeur Financier de Transgene.

De surcroit, la Société rappelle qu’elle dispose toujours d’un financement complémentaire, actionnable à hauteur de 10 millions d’euros sur 2017, avec la seconde tranche du prêt de la Banque Européenne d’Investissement (BEI).

À propos de Transgene
Transgene (Euronext : TNG), qui fait partie de l’Institut Mérieux, est une société de biotechnologie qui conçoit et développe des produits d’immunothérapie ciblée contre les cancers et les maladies infectieuses. Ces produits utilisent des vecteurs viraux pour détruire directement ou indirectement les cellules infectées ou cancéreuses.
Les principaux produits en développement clinique de Transgene sont : TG4010, un vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon non à petites cellules, Pexa-Vec, un virus oncolytique contre le cancer du foie et TG4001, un vaccin thérapeutique contre les cancers positifs au HPV. La Société a également plusieurs autres programmes en recherche et en développement préclinique et clinique, dont TG1050 (hépatite B chronique) et TG6002 (tumeurs solides).
Transgene est basée à Strasbourg et a des activités opérationnelles à Lyon et une joint-venture en Chine. Plus d’informations sur www.transgene.fr.
Suivez-nous sur Twitter : @TransgeneSA » data-reactid= »84″>À propos de Transgene
Transgene (Euronext : TNG), qui fait partie de l’Institut Mérieux, est une société de biotechnologie qui conçoit et développe des produits d’immunothérapie ciblée contre les cancers et les maladies infectieuses. Ces produits utilisent des vecteurs viraux pour détruire directement ou indirectement les cellules infectées ou cancéreuses.
Les principaux produits en développement clinique de Transgene sont : TG4010, un vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon non à petites cellules, Pexa-Vec, un virus oncolytique contre le cancer du foie et TG4001, un vaccin thérapeutique contre les cancers positifs au HPV. La Société a également plusieurs autres programmes en recherche et en développement préclinique et clinique, dont TG1050 (hépatite B chronique) et TG6002 (tumeurs solides).
Transgene est basée à Strasbourg et a des activités opérationnelles à Lyon et une joint-venture en Chine. Plus d’informations sur www.transgene.fr.
Suivez-nous sur Twitter : @TransgeneSA

Déclarations prospectives
Ce communiqué de presse contient des informations et/ou déclarations prospectives de Transgene concernant sa situation financière, y compris sa consommation de trésorerie. Bien que la Société considère que ces informations et projections sont fondées sur des hypothèses raisonnables, elles peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, de sorte que les résultats effectifs pourraient différer significativement de ceux anticipés et pourraient avoir un impact négatif significatif sur les activités de la Société, ses perspectives, sa situation financière, ses résultats ou ses développements. La capacité de la Société à commercialiser ses produits est soumise notamment, mais pas exclusivement, aux facteurs suivants : la reproduction chez l’homme de résultats précliniques positifs ; la réussite d’essais cliniques, la capacité à obtenir des financements et/ou des partenariats pour le développement et la commercialisation des produits, et l’obtention des autorisations réglementaires de mise sur le marché. Pour une description des risques et incertitudes de nature à affecter les résultats, la situation financière, les performances ou les réalisations de la Société et ainsi à entraîner une variation par rapport aux déclarations prospectives, veuillez-vous référer à la section « Facteurs de Risque » du Document de Référence déposé auprès de l’AMF et disponible sur les sites internet de l’AMF (www.amf-france.org) et de la Société (www.transgene.fr). » data-reactid= »85″>Déclarations prospectives
Ce communiqué de presse contient des informations et/ou déclarations prospectives de Transgene concernant sa situation financière, y compris sa consommation de trésorerie. Bien que la Société considère que ces informations et projections sont fondées sur des hypothèses raisonnables, elles peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, de sorte que les résultats effectifs pourraient différer significativement de ceux anticipés et pourraient avoir un impact négatif significatif sur les activités de la Société, ses perspectives, sa situation financière, ses résultats ou ses développements. La capacité de la Société à commercialiser ses produits est soumise notamment, mais pas exclusivement, aux facteurs suivants : la reproduction chez l’homme de résultats précliniques positifs ; la réussite d’essais cliniques, la capacité à obtenir des financements et/ou des partenariats pour le développement et la commercialisation des produits, et l’obtention des autorisations réglementaires de mise sur le marché. Pour une description des risques et incertitudes de nature à affecter les résultats, la situation financière, les performances ou les réalisations de la Société et ainsi à entraîner une variation par rapport aux déclarations prospectives, veuillez-vous référer à la section « Facteurs de Risque » du Document de Référence déposé auprès de l’AMF et disponible sur les sites internet de l’AMF (www.amf-france.org) et de la Société (www.transgene.fr).

Annexes » data-reactid= »86″>Annexes

Bilan consolidé, IFRS
(en milliers d’euros) » data-reactid= »87″>Bilan consolidé, IFRS
(en milliers d’euros)

ACTIF

  30/06/2017

  31/12/2016

Actif courant :

   
Trésorerie et équivalents de trésorerie 3 091 4 855
Autres actifs financiers courants 40 852 51 352
Trésorerie, équivalents de trésorerie et autres actifs financiers courants :

43 943

56 207

Créances clients 2 499 2 385
Stocks 194 221
Autres actifs courants 14 094 15 242
Actifs détenus et destinés à la vente    
Total actif courant

  60 730

  74 055

Actif non courant :

Immobilisations corporelles 14 054 14 580
Immobilisations incorporelles 330 423
Actifs financiers non courants 4 229 5 023
Titres de participation mis en équivalence 3 625 3 923
Autres actifs non courants   18 900   24 946
Total actif non courant

  41 138

  48 895

Total actif

  101 868

  122 950

         
PASSIF ET CAPITAUX PROPRES

  30/06/2017

  31/12/2016

Passif courant :

Fournisseurs 4 394 4 504
Passifs financiers courants 10 275 10 198
Provisions pour risques 536 1 456
Autres passifs courants   4 204   3 761
Total passif courant

  19 409

  19 919

Passif non courant :

Passifs financiers non courants 50 044 52 803
Avantages au personnel 3 874 3 725
         
Total passif non courant

  53 918

  56 528

Total passif

  73 327

  76 447

Capitaux propres :

Capital 56 432 56 432
Prime d’émission et réserves 504 555 504 248
Report à nouveau (513 194) (487 987)
Résultat de l’exercice (18 346) (25 207)
Autres éléments du résultat global   (906)   (983)
Total des capitaux propres revenant aux actionnaires de la société

  28 541

  46 503

Total passif et capitaux propres

  101 868

  122 950

Compte de résultat consolidé, IFRS
(en milliers d’euros, sauf pour les données par action) » data-reactid= »90″>Compte de résultat consolidé, IFRS
(en milliers d’euros, sauf pour les données par action)

    30/06/2017

  30/06/2016

Revenus des accords de collaboration et de licence   472   1 905
Financements publics de dépenses de recherche 3 028 2 970
Autres produits   398   464
Produits opérationnels

  3 898

  5 339

Dépenses de recherche et développement (16 855) (12 504)
Frais généraux (3 066) (3 406)
Autres charges   (107)   (128)
Charges opérationnelles

  (20 028)

  (16 038)

Résultat opérationnel

  (16 130)

  (10 699)

Produits financiers (charges), nets (981) (526)
Quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence   (1 235)   (414)
Résultat avant impôt

  (18 346)

  (11 639)

Charge d’impôt sur le résultat    
Résultat net

  (18 346)

  (11 639)

Résultat net sur activités abandonnées

 

  (514)

Résultat net global

  (18 346)

  (12 153)

Résultat net par action (€) – de base (0,33) (0,32)
Résultat net par action (€) – dilué (0,33) (0,32)

Tableau de flux de trésorerie, IFRS
(en milliers d’euros) » data-reactid= »93″>Tableau de flux de trésorerie, IFRS
(en milliers d’euros)

    30/06/2017

  30/06/2016

Flux de trésorerie liés à l’activité

   
Résultat net sur activités poursuivies (18 346) (11 638)
Résultat net sur activités abandonnées (514)
Annulation du résultat financier 981 526
Élimination des éléments non monétaires

Résultat des sociétés mises en équivalence 1 235 414
Provisions (770) (6 593)
Amortissements 747 1 291
Paiements en actions 218 87
Autres   18   6 220
Trésorerie nette absorbée par les opérations avant variation du besoin en fonds de roulement et autres éléments opérationnels

  (15 917)

  (10 207)

Variation des besoins en fonds de roulement d’exploitation

Créances courantes et charges constatées d’avance (78) (2 186)
Stocks et travaux en cours 27 1 013
Crédit d’impôt recherche (3 113) (2 997)
Cession d’actifs destinés à la vente 2 000
Autres actifs courants 1 119 (2 347)
Fournisseurs (408) 414
Produits constatés d’avance 1 026 (65)
Avantages au personnel (563) (348)
Autres passifs courants   (20)   (2)
Trésorerie nette absorbée par les opérations

  (17 927)

  (14 725)

Flux de trésorerie liés aux activités d’investissement

(Acquisitions) / cessions d’immobilisations corporelles 160 159
(Acquisitions) / cessions d’immobilisations incorporelles (10) (4)
Autres (acquisitions) / cessions   10   330
Trésorerie nette absorbée par les activités d’investissement

  160

  485

Flux de trésorerie liés aux activités de financement :

Résultat financier net encaissé (239) (130)
Produit brut de l’émission d’actions
Frais d’émission d’actions
Financements publics conditionnés 29
(Acquisitions) / cessions d’autres actifs financiers 10 499 605
Montant net reçu sur financement de crédits d’impôts 6 294 6 760
Emprunt bancaire 10 000
Locations financières   (578)   (670)
Trésorerie nette provenant des / (absorbée par les) activités de financement

  16 005

  16 566

Écarts de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie   (2)   (2)
Augmentation / (diminution) nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie

  (1 764)

  2 324

Trésorerie et équivalents de trésorerie à l’ouverture   4 855   3 285
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture

  3 091

  5 609

Investissements dans les autres actifs financiers courants   40 852   27 760
Trésorerie, équivalents de trésorerie et autres actifs financiers courants :

  43 943

  33 369

Consultez la version source sur businesswire.com : http://www.businesswire.com/news/home/20170913006003/fr/

Transgene
Lucie Larguier, +33 (0)3 88 27 91 04
Directeur Communication Corporate & Relations Investisseurs
[email protected]
ou
Relations Médias :
IMAGE 7
Claire Doligez/Laurence Heilbronn, +33 (0)1 53 70 74 48
[email protected] » data-reactid= »97″>Transgene
Lucie Larguier, +33 (0)3 88 27 91 04
Directeur Communication Corporate & Relations Investisseurs
[email protected]
ou
Relations Médias :
IMAGE 7
Claire Doligez/Laurence Heilbronn, +33 (0)1 53 70 74 48
[email protected]



Source link : https://fr.finance.yahoo.com/actualites/transgene-premier-semestre-2017-ligne-153500818.html

Author :

Publish date : 13 September 2017 3:35 pm


L'article Avancée de tous les programmes cliniques et signature de nouveaux accords de collaboration est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source