Amiante : la contre-offensive des victimes


L’amiante rejoindra-t-il le panthéon peu glorieux des échecs de notre système judiciaire en matière de santé publique? Un panthéon dont la statue du commandeur est occupée par l’affaire du sang contaminé où aucun responsable politique n’a jamais été jugé. L’échec de la justice ne fait donc pas que des malheureux dans ce mécanisme parfaitement rodé. Mais, pour les malades, il faudra repasser car le risque est grand qu’il n’y ait même jamais aucun procès de l’amiante.

C’est justement pour essayer de briser cet ordre établi, que, tels des petits grains de sable dans un moteur, les victimes de l’Ardeva (association régionale de défense des victimes de l’amiante) dans le Nord et le Comité anti-amiante de Jussieu avaient décidé, en janvier dernier, de faire appel pour les défendre à la star du barreau, Éric Dupond-Moretti. Dans le Nord, il a en charge les dossiers du sidérurgiste Sollac et des chantiers navals Normed. Sa mission est claire: faire en sorte qu’un procès de l’amiante puisse se tenir en France. Un sacré défi car la justice n’est pas partie sur cette voie. Le 15 mai dernier, le parquet demandait l’arrêt de l’instruction judiciaire dans au moins une dizaine d’enquêtes pénales concernant l’amiante: d’abord Sollac, puis le ministère public reprenait son argumentaire pour demander la même chose dans les dossiers Eternit, Condé-sur-Noireau et Everite. L’idée est d’aboutir à un non-lieu général dans tous les dossiers amiante en cours d’instruction.



Source link : https://fr.news.yahoo.com/amiante-contre-offensive-victimes-114625599.html

Author :

Publish date : 13 September 2017 11:46 am


L'article Amiante : la contre-offensive des victimes est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source