Bertrand Piccard, la tête dans le «cloud»


Se retrouver totalement seul au-dessus de l’océan Pacifique et pourtant être suivi par des milliers de personnes en direct. A 59 ans, Bertrand Piccard l’a vécu. Pendant près d’un an et demi, le pilote et initiateur de Solar Impulse s’est relayé avec André Borschberg pour effectuer un tour du monde en avion solaire. S’il a pu vivre une aventure solitaire «extraordinaire», il l’a aussi fait vivre en temps réel à des milliers de spectateurs grâce à internet et aux réseaux sociaux.

«L’objectif premier de Solar Impulse était de transmettre un message et montrer que l’avenir, le futur, ce sont les énergies propres», explique le pilote suisse. Pour transmettre ce message, Bertrand Piccard et ses équipes n’avaient pas d’autres choix que de se tourner vers les nouveaux médias. «Nous voulions diffuser cette idée le plus largement possible. Pour cela on ne pouvait plus se suffire des médias conventionnels. On a choisi de se lancer à fond sur les réseaux sociaux», indique le psychiatre de formation. 50.000 abonnés sur Twitter, 32.310 sur Instagram, ou encore plus de 46.500 personnes le suivent sur Facebook. Bertrand Piccard a fait d’internet son terrain de jeu. «Je n’avais pas conscience qu’on pouvait être plus proche des personnes en tweetant ou en partageant une photo sur Instagram. Il a vraiment fallu me convaincre», reprend-il.

Source link : https://fr.news.yahoo.com/bertrand-piccard-t%C3%AAte-cloud-050011621.html

Author :

Publish date : 14 July 2017 5:00 am


L'article Bertrand Piccard, la tête dans le «cloud» est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source