« J’étais grosse mentalement, avant de l’être physiquement »


Au-delà des moqueries, la grossophobie est le fait de discriminer une personne parce qu’elle est grosse. Cela peut aller des insultes dans la rue au fait de ne mettre que des chaises avec accoudoirs aux terrasses des cafés en passant par les discriminations à l’embauche ou encore les médecins qui te culpabilisent de ton poids. 

Bien sûr. Certains médecins te disent que tu vas éclater les fauteuils, qu’ils ne peuvent pas te prendre la tension car ils n’ont pas de tensiomètre assez gros, que te faire une échographie, c’est gaspiller l’argent de la sécurité sociale, qu’aller chez le gynécologue ne sert à rien vu tout notre gras, ou encore ne pas avoir de blouse à sa taille à l’hôpital, une situation particulièrement humiliante.  

Beaucoup de médecins sont totalement focalisés sur le poids. Tu vas les voir pour une otite, ils te disent qu’il faut que tu te fasses opérer pour maigrir. Je connais des femmes qui ont consulté parce qu’elles avaient mal au ventre. Le médecin leur a expliqué qu’il s’agissait d’une indigestion. En réalité, elles faisaient des grossesses extra-utérines. Ces médecins n’ont pas intégré que ce n’est pas parce que tu es grosse que tu n’as pas de rapports sexuels et que tu ne peux pas tomber enceinte. 

La pire réflexion à laquelle j’ai eu le droit est celle pendant un entretien d’embauche pour un emploi de chargée de communication. L’employeur m’a demandé si le QI était inversem…Lire la suite sur L’Express.fr

Grossophobie: « J’étais grosse mentalement, avant de l’être physiquement »

Grossophobie, l’importance de mettre un mot sur ces maux

En France, un adulte sur deux et un enfant sur six sont en surpoids

Obésité: la France s’en sort-elle bien?



Source link : https://fr.news.yahoo.com/grossophobie-j-apos-%C3%A9tais-grosse-131105390.html

Author :

Publish date : 20 June 2017 1:11 pm


L'article « J’étais grosse mentalement, avant de l’être physiquement » est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source