C’est parfaitement normal qu’une victime de viol ne se débatte pas contre son agresseur


En février dernier, un juge avait acquitté un homme de 46 ans accusé d’avoir agressé sexuellement sa collègue dans la ville de Turin. D’après le Washington Post, il avait motivé cette décision par la réaction de la victime qui aurait simplement demandé à son agresseur «Arrêtez-ça», «ça suffit» mais sans crier ni appeler au secours.

L’argument invoqué n’est pas singulier parce qu’on s’attend toujours à ce qu’une femme qui est agressée sexuellement se débatte et appelle au secours. Lorsque ce n’est pas le cas, des interrogations suspicieuses viennent malheureusement remettre en cause son statut de victime.

Or, les réactions peuvent varier d’une personne à l’autre. C’est ce que nous apprend une récente étude en Suède parue dans la revue Acta Obstetricia et Gynecologica Scandinavica. Cette étude, répérée sur le Huffington Post, révèle à quel point, il est «normal» pour les victimes d’agression sexuelle d’être tétanisées et dans une forme de paralysie temporaire les empêchant de se débattre ou de crier.

«Elles hurlent sans bruit du début à la fin»

L’étude a été réalisée sur un échantillon de 300 femmes qui se sont rendues dans une clinique d’urgence à Stockholm, un mois après leur viol ou tentative de viol. Près de deux tiers ont déclaré avoir connu une «immobilité tonique» significative ou une paralysie involontaire durant leur agression.

«Cela confirme vraiment que de nombreuses femmes victimes d’agression sexuelle ne font pas que se battre ou s’enfuir. Elles réagissent en tremblotant», explique Laura Palumbo, directrice des communications du National Sexual Violence Resource Centre. 

Source link : https://fr.news.yahoo.com/cest-parfaitement-normal-quune-victime-viol-ne-d%C3%A9batte-115403283.html

Author :

Publish date : 20 June 2017 11:54 am


L'article C’est parfaitement normal qu’une victime de viol ne se débatte pas contre son agresseur est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source