Huit questions sur les fermetures de mosquées soupçonnées de radicalisation


27. C’est le nombre de mosquées soupçonnées de radicalisation que les autorités ont fermées depuis la promulgation de l’État d’urgence, selon le ministère de l’Intérieur qui a fait fermer plusieurs lieux de culte musulmans ces dernières semaines en France. Dernière décision en date: la mosquée de Torcy en Seine-et-Marne a été fermée en début de semaine dernière, notamment pour des prêches hostiles aux lois de la République. L’association qui gère la mosquée et qui a été dissoute sur décision préfectorale a introduit mercredi un recours en référé contre une décision jugée «politique». L’audience aura lieu ce vendredi à 11 heures devant le tribunal administratif de Melun. La semaine d’avant, c’était la mosquée Assouna de Sète dans l’Hérault. L’occasion de faire le point sur ces décisions et de répondre à différentes questions que soulèvent ces fermetures.

Les enquêteurs observent trois éléments: les prêches, la fréquentation et les activités de la mosquée. Ainsi, «les prêches faisant l’apologie du djihad ou du terrorisme ou glorifiant la mort en martyr» peuvent justifier la fermeture d’une salle de prière, nous indique-t-on place Beauvau. «La présence de personnes actives dans la mouvance islamiste radicale» ou «l’existence d’une filière organisée par le lieu de culte sous couvert d’actions humanitaires ou d’enseignement» peuvent également justifier cette décision.

Source link : https://fr.news.yahoo.com/huit-questions-fermetures-mosqu%C3%A9es-soup%C3%A7onn%C3%A9es-radicalisation-090600143.html

Author :

Publish date : 21 April 2017 9:06 am


L'article Huit questions sur les fermetures de mosquées soupçonnées de radicalisation est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source