Super Nanny: "C'était compliqué de passer après Cathy Sarraï"

Super Nanny: "C'était compliqué de passer après Cathy Sarraï"Paris Match. Vous revenez avec une quatrième saison de «Super Nanny», qu’est-ce qui vous motive à signer chaque année?Sylvie Jenaly. J’ai une passion incommensurable pour les enfants. L’émission me permet de venir en aide aux autres tout en me confrontant à des défis et des challenges. C’est un métier captivant et passionnant. Les cas désespérés existent-ils? Oui bien sûr. On parle de cas désespérés lorsqu’il y a une pathologie parce que ce n’est plus de mon ressort. Mais en général je pars du principe que rien n’est jamais perdu. On peut toujours améliorer la situation quand on explique les choses aux enfants et qu’on fait tout pour leur bien-être. Est-ce que vous avez déjà douté de vous en arrivant dans une famille?Ça m’arrive toujours. Heureusement que j’ai ces doutes et que je me pose ces questions. J’ai peur de manquer de temps souvent. « J’ai eu envie de créer une école de Super Nannies » Est-ce que le stress de ne pas échouer dans votre mission augmente au fur et à mesure que passent les saisons?C’est le contraire. Plus les saisons passent plus je me dis que c’est impossible d’échouer sinon ça veut dire que je me suis totalement trompée dans le choix de la famille et que la psychologue qui passe avant moi s’est trompée également. Même si trois choses sur huit sont améliorées lorsque je pars, c’est déjà gagné parce qu’on ne peut pas bouleverser une vie en dix jours. Je ne suis pas Mary Poppins. Est-ce que vous trouvez que c’est plus difficile d’élever des enfants mainten…

Source : Yahoo


L'article Super Nanny: "C'était compliqué de passer après Cathy Sarraï" est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source