Salah Abdeslam, le récit de la traque

Salah Abdeslam, le récit de la traqueDes pizzas margherita et quatre-saisons en trop grande quantité, des habits achetés dans des tailles trop petites pour l’homme de la maison : ce sont à ces détails que la police belge a finalement pu resserrer la nasse sur l’individu le plus recherché d’Europe. « Salah Abdeslam était dans un filet, on savait qu’il était retourné dans Molenbeek », affirme un haut responsable belge de l’antiterrorisme. En milieu de semaine dernière, d’écoutes en filatures, les policiers comprennent que le dixième homme des attentats de novembre, à bout de souffle, n’a plus de point de chute. Ils savent, en outre, qu’il a abandonné ses armes en s’enfuyant par les toits. Ils dressent donc des souricières autour des logements de plusieurs de ses proches, suspectant qu’Abdeslam terminera sa course à quelques encablures de son point de départ : la maison natale de ses parents dans le quartier tristement célèbre du « Molenbeekistan », où convergent pratiquement tous les dossiers de terrorisme des derniers mois. A lire : Bruxelles, la carte d’une journée noireAu 79 de la rue des Quatre-Vents, les policiers en planque voient l’épouse d’Abid Aberkan sortir un peu trop souvent faire les courses et revenir avec des rations bien trop garnies pour le couple, son jeune enfant et la vieille mère, malade. « C’est alors qu’on a su qu’il fallait se préparer à l’assaut final », explique un policier. A peu près au même moment, les enquêteurs reçoivent l’appel d’un ami d’Abdeslam, révélant qu’il est aux abois et ch…

Source : Yahoo


L'article Salah Abdeslam, le récit de la traque est repris par MONDIALNEWS mais nous n'en sommes pas les auteurs. Voir ci-dessus : Source